Borda Molí dels Fanals | Restaurante Típico en Andorra

La tradition centenaire de la “calçotada”

calçots

La tradition centenaire de la “calçotada”

Chaque année, entre la fin de l’hiver et le début du printemps, arrive la traditionnelle “calçotada”. L’apparition de cette fête ne vient pas seulement grâce à la saison des “calçots”, mais elle se remonte à sa création.

Une nouvelle forme de produire
Les calçots se créaient à Valls, à l’Alt Camp, vers la fin du siècle XIX. Xat de Beinaiges, un célèbre agriculteur du village, décida “chausser” les oignons, une technique qui consister à planter les oignons par la moitié et les couvrir de terrer. Avec cette technique, un type d’oignon doux avec un goût terreux apparu, connu comme “calçot”. Cette technique fut passé de bouche à oreille à travers la Catalogne jusqu’à intégrer les “calçots” comme l’un des produits les plus iconiques de la culture catalane.

Plus que de la nourriture, une trouvaille populaire
Mais non seulement le produit a passé à être dans la culture, mais le fait de le manger, est représentatif de la cuisine de la zone. Les calçots peuvent être mangés dans l’intimité de notre maison, mais la tradition veut qu’ils soient mangés dans une réunion avec les personnes du peuple et de la vie, dans une fête connue comme la calçotada. Les calçotades commencèrent dans le peuple de Valls au début du siècle XX, mais sont maintenant fêtées par toute la Catalogne et l’Andorre.

La préparation
Une des caractéristiques des calçots est sa préparation. Malgré être cultivés sous la terre, cet oignon est recueilli et posé directement sur les braises, traditionnellement faites à base de champignons, sans aucun nettoyage. Les feuilles les plus longues sont accourcies et les racines sont un peu coupées. Les calçots se laissent cuire sur les braises jusqu’à ce que la couche extérieure soit complètement carbonisés, alors, ils sont retirés du feu, qui pourra être par la suite utilisé pour cuire de la viande, et sont posés à table pour être mangés accompagnés de sauces comme le romesco.

Si vous voulez goûter, ou manger à nouveau, cette spécialité de la cuisine de montagne, au Molí dels Fanals nous vous les présentons d’une façon très spéciale, pour que vous puissiez les manger dans vous salir les doigts.

 



  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *